mercredi 18 novembre 2009
par  Pierre

Présentation de « Monde-Nouveau »

Monde-Nouveau est un site qui a pour ambition de présenter une réflexion sur la société sans aliénation économique ni oppression politique.

Le nom du site est une référence au livre que Pierre Besnard, l’un des fondateurs de la CGT-SR, écrivit en 1934 : Le Monde nouveau. Dans ce livre, Besnard décrit, à partir d’un examen de la situation concrète de son époque, ce que pourrait être le fonctionnement d’une société dans laquelle les producteurs maîtriseraient leur destin.

Vision utopique ?

Oui, si on entend par utopie la description détaillée d’une société parfaite répondant à des désirs fantasmatiques et dans laquelle on voudrait « organiser le bonheur » sans tenir compte des faits.

Non, si on entend par là une réflexion sur ce que pourrait être une société désaliénée à partir de la réalité de la société d’aujourd’hui. Un programme politique n’est-il pas une sorte d’utopie ? « Un programme politique n’a de valeur que lorsque, sortant des généralités vagues, il détermine bien précisément les institutions qu’il propose à la place de celles qu’il veut renverser ou réformer », disait Bakounine.

Pourtant nous ne prétendons pas proposer un programme comme le ferait un parti se présentant aux suffrages des électeurs.

Nous voulons proposer des pistes de réflexion permettant d’aboutir à un projet de société.

Il se trouve que le mouvement libertaire, contrairement à l’idée reçue, fourmille de réflexions constructives. Ses auteurs ont tracé des perspectives, des lignes conductrices générales pour la société future.

Ces germes de la société nouvelle se trouvent en grande partie présents dans notre vie d’aujourd’hui.

• C’est pourquoi nous voulons proposer à la réflexion des lecteurs les textes classiques de ce mouvement : Fernand Pelloutier, Pierre Kropotkine, Pierre Besnard, Gaston Leval, et beaucoup d’autres.

• Mais les propositions constructives doivent aussi s’accompagner de réflexions critiques. Aussi présenterons-nous des textes des auteurs du mouvement libertaire, ainsi que des réflexions critiques plus actuelles sur le fonctionnement du système capitaliste.

• Enfin, nous présenterons des textes permettant de situer la contribution libertaire dans le mouvement socialiste, textes qui permettront de rendre justice à une pensée extraordinairement féconde.


Articles les plus récents

lundi 21 janvier 2019
par  Eric Vilain

A propos de "Monde nouveau" de Pierre Besnard

Les mauvaises langues disaient de Pierre Besnard qu’il avait de la société révolutionnaire une vision de chef de gare. C’était sans doute là une allusion perfide au fait qu’il était cheminot. Cependant, ce n’est pas entièrement faux si, du chef de gare, on a l’image d’un homme qui tient à ce que les (...)

lundi 17 décembre 2018
par  René Berthier

La CAB (Coordination anarchiste brésilienne) et le « mouvement syndical d’intention révolutionnaire »

J’ai lu un texte de la CAB qui parle de « mouvement syndical d’intention révolutionnaire (hégémonique dans différents pays au début du XXe siècle) ».
Dans ce texte, le mouvement syndical est associé à Neno Vasco et Errico Malatesta. Dans la mesure où ce mouvement est désigné comme « hégémonique dans (...)

samedi 15 décembre 2018
par  Eric Vilain

La violence sociale est la pire des violences

Les couches dominantes de la société d’aujourd’hui — politiques et économiques — ne sont pas tellement différentes des aristocrates de l’Ancien régime. S’il est difficile d’imaginer que Macron et ses complices aient pu ignorer la situation réelle de « leur peuple », comme aurait dit Louis XVI, ils ne (...)

samedi 15 décembre 2018
par  Eric Vilain

Réflexions sur le mouvement des gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes pourra-t-il se pérenniser ? Il est possible qu’une partie des acteurs du mouvement finissent par constituer le noyau et l’encadrement d’un nouveau parti, ou d’une organisation d’un type nouveau qui finira par se noyer dans le marécage parlementaire s’ils décident de (...)

samedi 15 décembre 2018
par  Eric Vilain

Macron, un "outsider" du système ?

Macron s’est présenté comme l’homme nouveau qui ne sortait pas des milieux politiques habituels, qui allait bousculer le ronron habituel, virer les politiciens professionnels et mettre à leur place des hommes et des femmes jeunes, issus de la fameuse « société civile » dont on ne sait pas trop de quoi (...)