D’une Espagne rouge et noire

Les Éditions libertaires, 15 euros
mardi 15 juin 2010
par  Eric Vilain
popularité : 10%

En des temps que l’histoire englobe désormais de son respectable manteau, des femmes et des hommes sont montés à l’assaut du ciel, puisant en elles et en eux-mêmes la force de résister au fascisme tout en cimentant les bases d’un autre monde, libéré de la domination et de l’exploitation. Cela se passa en terre d’Espagne, à l’été 1936, quand une guerre civile se fit révolution.

Les quatre personnages qui font l’objet de cette étude – Diego Abad de Santillan, Félix Carrasquer, Juan Garcia Oliver et José Peirats – incarnent, chacun à leur manière, la longue histoire de l’anarchisme espagnol qui, le temps du « bref été » 1936, tutoya la légende. Le récit que ces quatre acteurs majeurs de la révolution espagnole nous font de leur vécu militant, mais aussi la façon – chaque fois singulière – dont ils ont perçu et appréhendé l’événement, nous aident à comprendre ce que fut, dans toute sa complexité, cette époque où s’entremêlèrent la plus belle utopie qui fût et l’éternel retour de la raison d’État.

À contretemps est une revue de critique bibliographique et d’histoire du mouvement libertaire. Orchestrée par Freddy Gomez, elle paraît, depuis 2001, « au gré des lecures, des envies et des circonstances ». Les Éditions Libertaires ont décidé de lui consacrer une collection, intitulée « À contretemps », reprenant, sous forme thématique, l’essentiel des articles parus dans la revue. Cet ouvrage en constitue le premier volume.


Documents joints

PDF - 171.1 ko
PDF - 171.1 ko