Strauss-Kahn — Homme providentiel ?

jeudi 16 décembre 2010
par  Eric Vilain
popularité : 13%

La bande dessinée de Goscini et Uderzo nous a rendu familiers les fantasmes de pouvoir du vizir Iznogoud qui veut devenir calife à la place du calife. Nous sommes depuis trop longtemps habitués au spectacle confondant des Iznogoud du Parti socialiste qui se chamaillent et se posent en candidats pour l’élection présidentielle – chamailleries dont on peut se demander si elles ne servent pas de paravant pour masquer les vrais problèmes de la population laborieuse : attaques sur les retraites, attaques à venir sur la sécurité sociale, etc. Et pour masquer l’incapacité du Parti socialiste à proposer la moindre idée neuve.

On croyait avoir tout vu, mais non : le parti socialiste semble avoir des réserves inépuisables de diables à ressort pour occuper la scène médiatique et occulter les vrais problèmes : parmi les Iznogouds putatifs se trouve un candidat dont on ne sait même pas s’il est candidat, mais que tout le monde désigne comme tel, et à qui d’aucuns – d’aucunes, dirais-je – attribuent tout de même un poste au gouvernement dont elle serait élue calife ! Je parle évidemment de Dominique Strauss-Kahn, que nombre de socialistes désignent comme le parfait anti-Sarkozy, et que Ségolène Royal verrait bien comme Premier ministre.

[*Suite voir document joint*]


Documents joints

PDF - 24.1 ko
PDF - 24.1 ko