Anarcho-islam ?

vendredi 24 novembre 2017
par  Eric Vilain
popularité : 15%

Texte paru dans un Monde libertaire hors série en 2014.

Dans le mouvement libertaire on a un peu l’habitude des tentatives de récupération des principaux thèmes de la doctrine anarchiste par le marxisme, mais on ignore en général que depuis peu la tentation de « récupérer » l’anarchisme n’épargne pas certains musulmans et, comme tous ceux qui veulent insuffler un chouïa de Bon Dieu dans nos idées, ils font comme tous les autres : ils nous racontent que Tolstoï se disait « anarchiste » tout en croyant en Dieu, et citent le Mouvement anarchiste chrétien.
C’est ainsi que dans l’article « Islam and Anarchism » de Wikipedia on apprend que
« bien que l’anarchisme est habituellement associé avec l’athéisme et le rejet de la religion organisée, et que l’islam est souvent associé avec des régimes autoritaires et critiqué pour ses violations des droits humains dans certaines parties du monde islamique, il y a eu aussi des courants anarchistes significatifs à travers l’histoire de l’islam. Cela devint particulièrement le cas à la fin du 20e siècle avec l’apparition des mouvements libéraux au sein de l’islam, lorsque le concept d’anarchisme musulman apparut pour la première fois. » (« Islam and Anarchism »).
L’article nous apprend en outre que l’anarchisme musulman est fondé sur la stricte interprétation de l’islam comme “soumission à Dieu”, et sur le concept d’absence de contrainte en religion – un concept dont il nous faudra préciser le sens. Les « anarchistes musulmans » croient que seul Allah a autorité sur les musulmans et rejettent les fatwas des imams, se fondant sur le concept d’ijtihad pour une interprétation personnelle de l’islam – ce qui ressemble plutôt à une version islamique de la Réforme protestante que d’une démarche « anarchiste ».


Documents joints

PDF - 409.4 ko
PDF - 409.4 ko