logo article ou rubrique
Gaston Leval — Espagne libertaire 1936-1939 Chapitre III
L’Industrie et les services publics. [Où il est question de la formation des syndicats d’industrie]
Article mis en ligne le 11 juin 2013
dernière modification le 1er décembre 2012

par Eric Vilain

C’est au congrès de Madrid (appelé congrès de la Comedia, ou du théâtre de la Comedia), qu’en 1919 la C.N.T., fondée en 1910, avait décidé de renoncer pour toute l’Espagne aux Syndicats traditionnels de métiers et aux fédérations également de métiers, filles de la Première Internationale que Bakounine avait recommandées et dont il préconisait l’extension, pour la reconstruction de l’Europe entière. Cette première structure d’organisation ouvrière, que l’on trouve encore dans bon nombre de pays, ne répondait plus, selon les militants syndicalistes libertaires, à l’évolution des structures du capitalisme qui imposaient de plus grandes concentrations de combat.