Bakounine et la science

Témoins n° 6 (été 1954)
lundi 26 octobre 2009
popularité : 8%

L’attitude de Bakounine devant la science peut être présentée, si l’on ne garde de ses lectures que des réminiscences partielles ou si l’on ne choisit que certaines pensées polémiques, comme celle d’un adversaire irréductible. Nombreuses sont – nous en verrons bientôt quelques échantillons – les phrases, les déclarations catégoriques qui, prises isolément, donnent au lecteur non averti cette impression. On peut, dans l’ensemble de ses écrits, faire un choix de pensées, grâce auxquelles certains commentateurs l’ont assimilé à un barbare primitif dont la violence élémentaire ramène l’homme au triomphe de l’instinct ou des forces incontrôlées de la nature humaine.


Documents joints

PDF - 97.8 ko
PDF - 97.8 ko