– À propos de « L’Etat et la révolution »

jeudi 20 janvier 2011
par  Eric Vilain
popularité : 9%

Extrait de Octobre 1917, le Thermidor de la révolution russe, René Berthier, Editions CNT–Région parisienne. 2003.

Il est significatif que les deux grands dirigeants communistes, Marx et Lénine, aient chacun produit en deux circonstances révolutionnaires un ouvrage généralement interprété comme étant de caractère libertaire : La Guerre civile en France de Marx, écrit pendant la Commune de Paris, et l’Etat et la révolution de Lénine.

Bien que ni Proudhon ni Bakounine n’y soient pour quoi que ce soit, ce sont les conceptions fédéralistes qui dominèrent dans la Commune de Paris : fédérations de communes décentralisées, substitution à l’appareil d’Etat de délégués élus et révocables, ce qui tranche considérablement avec l’apologie de l’œuvre de centralisation commencée par la monarchie, telle qu’on la trouve développée dans le 18-Brumaire. Maintenant, Marx adhère à l’œuvre de la Commune, et l’Adresse du Conseil général de l’AIT, connue sous le titre de la Guerre civile en France, rédigée par lui, a été écrite en épousant le point de vue même des communards.


Documents joints

PDF - 30.4 ko
PDF - 30.4 ko

Commentaires