Parcours d’un aventuriste du mouvement libertaire

Julien (Groupe de Rouen)
lundi 21 novembre 2011
par  Eric Vilain
popularité : 9%

Fut-il un personnage aussi sulfureux que Georges Fontenis dans
l’histoire du mouvement libertaire français au XXe siècle ? Celui qui
se plaît à se nommer « Satan », « le Prince des ténèbres », celui qui,
il a quelques années encore, en visite incognito à la librairie du
Monde libertaire, tendait un chèque au permanent de la boutique en
lui disant : « la main du diable » ! Celui, aussi, qui verra son nom
décliné dans de nombreux articles et ouvrages historiques en une
sorte d’idéologie, le « fontenisme », et en adjectif : « fonteniste ».


Documents joints

PDF - 86.9 ko
PDF - 86.9 ko