La F.C.L. et les élections du 2 janvier 1956

Christian Lagant. — Noir & Rouge n°9 (hiver 1957/1958)
lundi 19 mars 2012
par  Eric Vilain
popularité : 11%

L’article ci-contre n’est pas une « analyse » aux conclusions définitives, pas plus qu’une polémique destinée à rallumer de vieilles querelles. Depuis le premier numéro de « Noir & Rouge », nous avons toujours dit que les anarchistes devaient, pour se libérer d’un certain complexe « histoire de famille », résolument abandonner dans leurs écrits tout état d’esprit ou ton propres à prolonger indéfiniment des conflits au caractère personnel par trop marqué. Cela ne doit toutefois pas nous empêcher, comme nous l’avons également déclaré au début de notre travail, de revenir sans hésitation sur certains problèmes théoriques ou tactiques de l’anarchisme ayant parfois engendré des erreurs, des déviations et aussi, pourquoi ne pas le dire, des trahisons.

Nous avons pensé que le rappel de l’expérience d’une organisation s’étant réclamée, malgré tout, du communisme libertaire comme l’ex F.C.L. (l’ancienne Fédération anarchiste avait en effet changé son appellation en décembre 1953 pour celle de Fédération communiste libertaire) pourrait contribuer, par son aspect concret et relativement récent, à illustrer d’éloquente façon la pensée parfois contradictoire des anarchistes sur un problème toujours actuel.


Documents joints

PDF - 93.1 ko
PDF - 93.1 ko