LOI TRAVAIL : RECONSTRUISONS LE RAPPORT DE FORCE

samedi 4 juin 2016
par  Eric Vilain
popularité : 9%

La République française est fondée sur un principe juridique qui veut que tous les Français sont égaux devant la loi, c’est-à-dire que la même loi s’applique à tout le monde. C’est un principe admirable, que nous avons hérité de la Grande Révolution de 1789 et qu’il ne faut en aucun cas contester. On sait bien que dans la pratique ce principe a parfois du mal à être appliqué, mais lorsqu’il ne l’est pas, on peut légitimement se battre pour qu’il le soit. C’est ce qui fait la différence avec un régime où l’inégalité devant la loi est inscrite dans les institutions, comme c’était le cas sous l’Ancien régime ou au Moyen Âge.
Maintenant imaginons qu’un gouvernement de la République française décide un jour d’abolir ce principe et instaure un système où les droits et devoirs des citoyens seraient déterminés, par exemple, par contrat entre les communes et les individus – les individus vivant dans la même commune ne bénéficiant d’ailleurs pas tous des mêmes clauses. Par exemple le pharmacien et le cantonnier, l’électricien et l’épicier, sur décision du conseil municipal et du maire, ne bénéficieraient pas des mêmes droits.


Documents joints

PDF - 556.6 ko
PDF - 556.6 ko