Un empereur byzantin tiré de l’oubli

samedi 21 novembre 2009
popularité : 12%

LORS D’UNE VISITE EN ALLEMAGNE, son pays natal, le pape Benoît XVI fit un discours à l’université de Regensburg (Ratisbonne), où il avait enseigné entre 1969 et 1977, dans lequel il soulevait le problème de la violence et de la religion. Au lieu d’évoquer les innombrables actes de violence la plus inouïe auxquels la chrétienté s’était adonné pendant des siècles, il a cru bon de laisser entendre que l’islam justifiait la violence.

Il est vrai que notre bon Saint Père le pape est un peu amnésique. Il oublie que le bon Dieu qui nous est présenté dans la Bible est un dieu particulièrement sanguinaire...


Documents joints

PDF - 56.8 ko
PDF - 56.8 ko