LUDWIG KLAGES (1872-1956), UNE PRÉMISSE PROBLÉMATIQUE DE L’ÉCOLOGIE PROFONDE

vendredi 11 décembre 2009
popularité : 19%

En 1913, Ludwig Klages (1872-1956) publie un ouvrage fracassant qui porte le titre de L’Homme et la terre (Mensch und Erde). Il y expose des thématiques qui sont désormais familières à l’écologie profonde.

En effet, il regrette l’extinction rapide de nombreuses espèces : « Les pies, les pics-verts, les loriots, les passereaux, les grouses, les coqs et les rossignols, ils sont tous en train de disparaître, et leur déclin semble sans remède. » Il dénonce la déforestation :

« Les nations du progrès (…) coupent des arbres pour un livre toutes les deux minutes, et pour un magazine toutes les secondes : nous pouvons apprécier, rien qu’à partir de ces estimations grossières, combien la production de ces choses est massive dans le monde “civilisé” ».

Il déplore la liquidation des peuples aborigènes, l’étalement urbain, les destructions environnementales, la chasse à la baleine.


Documents joints

PDF - 29 ko
PDF - 29 ko