LES NOUVEAUX (et les ANCIENS) CROYANTS de L’ÉCOLOGISME

Monde libertaire n° 1461
mardi 15 décembre 2009
popularité : 9%

Tout le monde il est beau, tout le monde il est écolo. À droite comme à gauche. De l’extrême droite (cf. le programme scientifique du Front national) à l’extrême gauche. Lepage, Ollin, Voynet, Mamère, Cohn-Bendit, Hulot, et j’en passe. Qui veut signer la charte à Hulot ? L’écologisme ratisse large, ce que l’on constate depuis plusieurs années, mais un cran est franchi.

Face à cette extension, trois attitudes sont possibles. On peut s’en irriter : ceux-là, tous ceux-là, ne sont pas de « vrais écolos », mais des imposteurs ou des traîtres. On peut s’en réjouir : enfin des problématiques environnementales qui sont au cœur du débat public, enfin une philosophie ou une sensibilité qui sont prises en compte. On peut aussi tenter de s’interroger sur le fond, sur les vraies raisons d’un tel succès, essayer de comprendre ce qu’il signifie et vers quoi il nous emmène.


Documents joints

PDF - 32.8 ko
PDF - 32.8 ko