Théorie générale de la révolution

Textes assemblés et annotés par Etienne Lesourd, d’après G.P. Maximov
samedi 20 mars 2010
par  Eric Vilain
popularité : 45%

Jusqu’à ce que les éditions Champ libre publient des œuvres de Bakounine en huit volumes d’après le travail fait par l’Institut international d’histoire sociale d’Amsterdam, le lecteur intéressé par Bakounine n’avait guère qu’un ouvrage présentant la pensée du révolutionnaire russe d’une manière systématique et synthétique : le livre de Grigori Petrovitch Maximov, The political Philosophy of Bakunin : Scientific Anarchism, compilé et édité par G.P. Maximoff , avec une préface de Bert F. Hoselitz et une introduction de Rudolf Rocker. Ce livre était en anglais, donc inaccessible au lecteur français qui ne connaissait pas cette langue.

Cette lacune fut comblée en 2001 grâce à Etienne Lesourd, qui publia l’ouvrage sous le titre de Théorie générale de la révolution, aux éditions les Nuits rouges.

L’édition proposée par Etienne Lesourd présente une amélioration notable par rapport à celle de Maximov. En effet, cette dernière fut d’abord écrite en russe, puis traduite en anglais. Elle souffrait donc de problèmes de traduction et de répétitions.

Maximov s’était servi des éditions russes et allemandes des œuvres de Bakounine… dont la plupart des textes originaux avaient été écrits directement en français !

Etienne Lesourd est donc remonté aux originaux français. Les textes que Bakounine a écrits en russe ont été repris des traductions de Marcel Body pour les Archives Bakounine.

Etienne Lesourd nous explique qu’il a modifié quelque peu l’architecture du livre, l’élaguant des citations redontantes, trop conjoncturelles ou dont la charge subversive s’est émoussée.

« Si l’essentiel de la première partie a été conservé, nous avons largement modifié l’organisation des trois autres, augmentant en outre la quatrième partie, notamment d’un chapitre sur “l’Allemagne et le communisme d’Etat”. Un appareil de notes et un index biographique des noms cités permettent au lecteur contemporain non familier de l’anarchisme ou de l’histoire du XIXe siècle de ne pas perdre le fil du livre. »


Documents joints

PDF - 691 ko
PDF - 691 ko