Les méandres du vote proportionnel

Franck Mintz
vendredi 24 août 2012
par  Eric Vilain
popularité : 13%

L’exposé a consisté à évoquer la falsification du vote au Congrès de La Haye, imposée par les marxiens (le terme marxistes n’existant pas à l’époque) avec Karl Marx à leur tête, un délégué (prétendument d’un syndicat) une voix, au détriment du nombre d’adhérents (ce qui, par contre, était prévu dans les statuts de l’AIT de 1864). Les antiautoritaires étaient divisés quant à la tactique à suivre : la Fédération italienne, avec Bakounine, refusa de participer à un congrès de manipulateurs, la Fédération espagnole avait le mandat impératif de demander le vote proportionnel syndical, la Fédération jurassienne demandait le vote par fédération. Ces deux demandes auraient pulvérisé le système de votation marxien et elles furent repoussées. D’où l’annonce des Espagnols et des Jurassiens de refuser les accords du Congrès de La Haye et de constituer une autre Internationale.


Documents joints

PDF - 20.8 ko
PDF - 20.8 ko