La CAB (Coordination anarchiste brésilienne) et le « mouvement syndical d’intention révolutionnaire »

lundi 17 décembre 2018
par  René Berthier
popularité : 13%

J’ai lu un texte de la CAB qui parle de « mouvement syndical d’intention révolutionnaire (hégémonique dans différents pays au début du XXe siècle) ».

Dans ce texte, le mouvement syndical est associé à Neno Vasco et Errico Malatesta. Dans la mesure où ce mouvement est désigné comme « hégémonique dans différents pays » au début du 20e siècle, on comprend naturellement qu’il s’agit du syndicalisme révolutionnaire. Alors pourquoi ne pas dire tout simplement « syndicalisme révolutionnaire » ?

Sans doute pour pouvoir associer Malatesta au « syndicalisme d’intention révolutionnaire » car même si Black Flame, le livre de Schmidt et van der Walt qui sert de référence à beaucoup de militants latino-américains, n’a pas recours à ce concept, Malatesta se trouve quand même amalgamé à un syndicalisme dont les attributs sont vagues, d’« intention » révolutionnaire, ce qui permet sans doute d’entretenir l’illusion que Malatesta avait une vision révolutionnaire du syndicalisme ; or ce n’est pas le cas.


Documents joints

PDF - 101.7 ko
PDF - 101.7 ko